Rapport d'activité : 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008

Groupe de Recherche Archéologique de Tournus (71)

accueil     activités     inventaire     fouilles     animations     périodes     publications     réglementation     liens     contact


 

Extrait du bulletin de la SAAST 2005

Activités du GRAT en 2005 :

 

    1. Activités de terrain

    2. Animations

    3. Bilan chiffré des animations

    4. Publications

    5. Rapports

    6. Communications

    7. Accueil d'étudiants et de chercheurs

 


 

Prospection-inventaire

 

   

Outils en silex du Paléolithique

supérieur trouvés à Uchizy.

Armature de flèche en silex à pédoncule

et ailerons découverte à Ormes.

Néolithique final. Longueur 4,4 cm.

Collection privée.

Potin gaulois découvert à

Farges-les-Mâcon. Diamètre 1,7 cm.

Collection privée.

Surveillance archéologique

   

Découverte d'une tombe burgonde à Cruzille.

Le crâne de l'individu inhumé présente une déformation volontaire du frontal

(crâne du second plan placé pour comparaison).

Mise au jour des fondations d'une villa romaine

sur la commune de Martailly-les-Brancion.

Le mur de gauche mesure 90 cm de large.

Un épais béton de sol est préservé.

Animations

    

Fête de la Science : visite découverte des cadoles du Roy Guillaume. Ateliers de construction de voûtes au Musée Greuze.

 

 

Réalisation de figurines en bronze avec 2 groupes du collège de Tournus.

Copie d'un détail de la mosaïque

du choeur de l'Abbaye Saint-Philibert (atelier archéologique).

 


 

1. ACTIVITÉS DE TERRAIN

haut de page

En 2005, le GRAT a travaillé dans le cadre défini par une autorisation de prospection-inventaire centrée sur le Tournugeois. Les investigations dans des secteurs mal connus tout comme la surveillance de plusieurs chantiers ont apporté de nombreuses données venant enrichir la plupart des périodes de notre passé.

Préhistoire

La station de Vers a livré quelques nouveaux outils caractéristiques du Paléolithique moyen, disséminés sur une surface assez réduite.

Sur Uchizy, le gisement préhistorique découvert en 2004 a fait l’objet d’un second ramassage systématique qui a donné 202 silex taillés dont près de 10% de lames ou d’enlèvements laminaires venant confirmer l’attribution au Paléolithique supérieur. Comme l’an dernier, on remarque que la matière première mise en œuvre provient essentiellement des gîtes du Mâconnais avec notamment un matériau renfermant de très nombreux bryozoaires. Les outils sont encore peu nombreux mais il semblerait que l’on puisse avoir affaire à un faciès de l’Aurignacien.

En collaboration avec Eric THIRAULT, nous avons entrepris l’étude des objets en roche verte découverts sur la station néolithique du Villars. C’est le seul atelier de fabrication de haches polies actuellement connu dans le département. Depuis les premiers ramassages de 1975, ce site a livré 48 haches entières ou fragmentées et 58 ébauches de haches. En dépit de mauvaises conditions de visibilité, 15 nouveaux éléments en roche verte ont été récoltés cette année. 

Une modeste concentration de silex attribuables au Néolithique a été mise en évidence sur la commune de Préty. La pièce la plus caractéristique est une pointe de flèche à pédoncule et ailerons carrés, fossile directeur de la phase finale de cette période. C’est une armature du même type mais d’une taille peu courante qu’a ramassée M. GALOPIN à Ormes.

Protohistoire

A Bissy-la-Mâconnaise, dans un terrain ayant fait l’objet d’un labour profond préalablement à la plantation d’une vigne, nous avons ramassé, dans une zone bien localisée, une série de tessons non tournés appartenant vraisemblablement au Hallstatt.

Gallo-romain

Nos prospections ont permis de repérer de nouveaux établissements gallo-romains. Il s’agit toujours de bâtiments modestes édifiés à l’écart des grandes villas.

A Tournus, au 10 de la rue Emile Jaillet, le percement d’une fenêtre dans une maison adossée au rempart romain du castrum a rencontré une maçonnerie liée au mortier de tuileau. Cette découverte prouve que le mur d’enceinte n’est pas seulement conservé dans les caves, mais qu’il peut subsister dans les élévations.

Le bouche-à-oreille nous a conduits jusqu’à un fragment de statue romaine soit disant recueilli à Farges-les-Mâcon. Après enquête, il apparaît que cet élément provient en fait de la rue de l’Héritan à Mâcon où il a été récupéré lors de la démolition d’une maison dans laquelle il avait été utilisé en remploi. Pour François COGNOT, président du GAM, on aurait affaire à une œuvre des 1er ou 2ème siècles de notre ère, en calcaire de la Lie. Vu sa taille, elle pourrait avoir été érigée à la gloire d’un empereur.

La surveillance d’un chantier de construction dans le bourg de Martailly-les-Brancion nous a appris que la pierre employée pour la réalisation du radier de fondation d’un bâtiment agricole provenait d'un murger, sur lequel nous avions reconnu des tuiles romaines le 10 juin 2000. Sur place, nous avons constaté que ce murger rassemblait  en fait les pierres mureuses et les fragments de béton de sol issus d’une villa romaine détruite lors des minages du terrain.

Moyen Age

En creusant les fondations de son garage, M. CHARPY, viticulteur à Cruzille, a mis au jour une fosse rectangulaire fermée par trois grosses dalles. Il nous a aussitôt prévenus afin que nous puissions effectuer toutes les observations possibles avant la coulée du béton. La découverte d’ossements humains en grande partie remaniés attestent bien de la fonction funéraire de cette structure surdimensionnée par rapport à la taille du sujet qu’elle accueillait : 2,25m de longueur, 0,85m de largeur et 0,90m de hauteur. En outre, le crâne est affecté d’une déformation volontaire, coutume connue dans le monde burgonde. Cette particularité est pour l’instant le seul indice permettant d’attribuer cette tombe au haut Moyen Age.

M. PERRUSSET, maire de Farges-les-Mâcon nous a fait connaître les objets qu’il avait recueillis il y a 5 ans lors des travaux de replantation d’une vigne, sur un lieu-dit connu pour être le siège d’une nécropole mérovingienne. Un scramasaxe et une boucle de ceinture proviennent de deux tombes voisines implantées apparemment dans l’angle sud-est du cimetière.

Dans le bourg de Gratay, hameau d’Ozenay, plusieurs structures en creux ont été recoupées au cours de travaux de décaissement pour les fondations d’un bâtiment agricole. Quatre d’entre elles sont des trous de poteaux incluant des pierres de calage. Ils appartiendraient à une construction du Moyen Age si l’on se réfère à la céramique recueillie sur les tas de déblais.

 

2. ANIMATIONS

haut de page

Atelier archéologique

Au cours du premier semestre de l’année 2005, l’atelier archéologique a compté 21 séances auxquelles ont participé 10 scolaires (15 séances au musée Greuze, 1 au centre de Loisirs et 5 sur le terrain). Trois types d’activités ont été proposés aux enfants :

·    recherche sur le terrain et traitement des vestiges découverts,

·    expérimentations (reconstitutions d’objets),

·    visites de sites, de musées ou de chantiers de fouilles. 

En septembre, l’atelier a de nouveau rouvert ses portes en accueillant cette fois 12 enfants. Plusieurs de ses séances ont été suivies par la rédactrice d’Arkéo Junior, Aurélie GAULLET, qui avait déjà assisté à la journée porte ouverte clôturant en juin l’année scolaire 2004-2005. Le numéro de novembre de la revue a réservé quatre de ses pages à l’atelier en présentant notamment un ramassage de surface sur une station préhistorique suivi du traitement du matériel rassemblé.

Fête de la Science

(voir la page consacrée à cette animation)

Du 10 au 16 octobre, le GRAT a participé pour la cinquième année consécutive à la Fête de la Science, consacrée cette année à la physique, en proposant des animations fondées sur deux modes de couvrement qui semblent défier les lois de la gravité avec, en l’occurrence,  les voûtes encorbellées et les voûtes clavées. En Tournugeois, on retrouve les premières mises en œuvre dans la toiture des cadoles tandis que les secondes font l’originalité des nombreuses églises romanes que compte la région.

Le volet scolaire

Les classes participantes ont profité de deux séances chacune :

1 – Les investigations de terrain les ont entraînées durant trois heures dans le site abbatial d’abord avec l’observation des différents modes de voûtements adoptés par les maçons médiévaux, au Roy Guillaume ensuite pour la visite des cadoles et l’observation des murs et des murgers. Les enfants devaient remplir une fiche-enquête leur demandant une attention soutenue et des efforts pour se repérer.

2 – La deuxième phase de l’animation allait donner l’occasion aux élèves de construire des maquettes d’arcs et de voûtes. Accueillis dans l’auditorium du musée Greuze pour un diaporama retraçant les grandes étapes de l’architecture, ils étaient ensuite dirigés vers la salle pédagogique où les attendaient 10 ateliers différents. Les réalisations permettaient de tester la solidité des ouvrages et d’appréhender les forces tendant à écarter les supports et mettant en péril les constructions.

Le volet tout public

Le 13 octobre, les adultes ont été conviés à une conférence qui a débuté par une présentation des exercices proposés aux scolaires suivie par une démonstration de Jean-Pierre LAURENT sur la voûte encorbellée idéale avant finalement un exposé d’Alain RIDEAUD portant sur les tremblements de terre et le bâti ancien dans le monde méditerranéen.

Trois visites des cadoles ont été programmées pour le dimanche 16 octobre. Le circuit proposé, d’une durée de 2 heures,  passait par les principales cadoles restaurées par la SAAST dont le numéro 19 qui avait vu sa voûte terminée la veille même.

6 classes de l’école Raymond Dorey ont participé à l’opération soit un total de 152 élèves qui auront passé chacun 4h30 avec nous. 60 personnes ont suivi la conférence alors que les sorties en ont attiré 50 autres.

Taille du silex à Solutré

Cette année encore, le musée de Solutré nous a sollicités pour accueillir des classes dans leurs locaux afin de proposer notre animation fondée sur la taille et l’utilisation du silex. Nous avons ainsi reçu 29 classes représentant un total de 653 enfants s’étageant de la grande section de maternelle à la sixième. La tarification appliquée se monte à un forfait de 80€ par classe pour deux heures d’activités. Lorsque le groupe dépasse 25 élèves, nous demandons alors 3,20€ par enfant.

IDD Métallurgie au collège de Tournus

Cet itinéraire de découverte devait permettre à des élèves de cinquième d’appréhender le travail des premiers métallurgistes qui ont opéré au cours de l’Age du Bronze. Notre intervention au collège de Tournus qui avait débuté au cours du premier trimestre 2004 s’est poursuivie en 2005 par l’encadrement d’un second groupe pour la réalisation d’une figurine en cire puis la confection d’un moule en terre. Deux journées entières ont été finalement consacrées en Bagatelle à la coulée du bronze dans les moules décirés. Deux fours avaient été installés en bordure de la cour pour que les enfants puissent effectivement participer aux différentes opérations nécessaires à la production des figurines en métal. Il nous a fallu toutefois terminer le travail chez Thierry GOURY, bronzier d’Art à Lys. Cette dernière séquence a été filmée puis projetée aux enfants à l’occasion d’une ultime séance.

Animations en Chalonnais

Nous avons eu l’occasion d’intervenir plusieurs fois en Chalonnais soit en nous rendant directement dans les écoles (Chaudenay, école de Bourgogne à Chalon), soit en accueillant les classes à Chassey-le-Camp en partenariat avec l’association des Amis du Chasséen présidée par Renée-Paule CLAVIERE. 216 enfants ont ainsi pu travailler sur la poterie, l’artisanat textile ou la taille du silex.

Nous avons également exporté notre animation sur la taille du silex beaucoup plus loin en nous rendant à Gemeaux en Côte-d’Or à l’invitation du Centre de Loisirs de cette localité.

Autres animations

Trois collégiens ont été accueillis durant une semaine dans le cadre des stages en entreprise et nous étions présents à la journée ID Métiers au collège Saint-Exupéry de Mâcon le 5 mars.

Nous avons par ailleurs participé à diverses manifestations, seul ou en partenariat avec d’autres associations :

- Exposition photographique au Bar à Teints de Tournus du 15 janvier au 20 février.

- Ateliers sur le feu et l’éclairage pour la Nuit des Musées, le 14 mai.

- Exposition à la Chapelle Saint-Laurent sur le verre et le fer pour la journée du Patrimoine de Pays, les 18 et 19 juin.

- Ateliers centrés sur l’artisanat textile à Chassey-le-Camp pour les Journées du Patrimoine le 17 septembre.

Notre site internet a été régulièrement actualisé (www.grat.fr.st). Du 1e janvier au 31 décembre 2005, il a reçu 2 565 visites et 7322 pages ont été consultées.

 

3. BILAN CHIFFRE DES ANIMATIONS 2005

haut de page

 

classes

scolaires

tout public

total 2005

total 2004

Site internet

 

 

2565

2565

1200

Atelier archéologique (Tournus musée Greuze)

 

321

 

321

255

Exposition photographies (Tournus)

 

 

600

600

 

IDD Métallurgie (Tournus collège)

4

160

30

190

28

Nuit des Musées (Tournus Musée Greuze)

 

 

300

300

 

Journée du Patrimoine de Pays (Tournus)

 

 

90

90

150

Fête de la Science (Tournus Musée Greuze)

12

304

131

435

826

Animation voûtes (Tournus Musée Greuze)

1

23

 

23

 

Classes PAC de Chagny (Chassey-le-Camp)

4

94

 

94

 

Animation Terre et archéologie (Chaudenay, Chalon et Chassey-le-Camp)

6

145

 

145

26

ID Métiers (Mâcon)

 

30

 

30

45

Taille du silex (Solutré)

29

653

 

653

298

Journées du Patrimoine (Chassey-le-Camp)

1

27

15

42

96

Conférence à Farges-les-Mâcon

 

 

75

75

 

Conférence à Boyer

 

 

60

60

 

Autres animations 2004

 

 

 

 

811

Total

57

1757

3866

5247

3735

Total sans les visiteurs du site internet

57

1757

1301

3058

2535

 

4. PUBLICATIONS

haut de page

L’article sur « la Présence chasséenne en Tournugeois » faisant suite au colloque de Sens du 2 avril 2003 a été revu et corrigé. Il devrait paraître tout prochainement dans un supplément de la Revue Archéologique de l’Est.

DURIAUD J., RUÉ M., GAULLET A. - Des archéologues en herbe sur le terrain à Tournus. Arkéo Junior, éd. Faton, Dijon, n°124, novembre 2005, p.8 à 11.

DIGAN M., RUÉ M., FLOSS H. (à paraître) - Le Gravettien de la partie Centre Est de la France : bilan et nouvelles données. In : RIGAUD (dir.), Entités régionales d’une Paléo-culture européenne : Le Gravettien. Table ronde, juillet 2004, Les Eyzies-de-Tayac, revue Paléo.

 

5. RAPPORTS

haut de page

DURIAUD J., RUÉ M. - Animations archéologiques 2004, janvier 2005, 59 p. 

DURIAUD J., RUÉ M. - Fête de la Science 2004 : l’artisanat textile au fil du temps, bilan des animations, février 2005, 42 p.

DURIAUD J., RUÉ M. - Quel avenir pour l’archéologie dans la région de Tournus ?, compte rendu de la réunion du 19 mai 2005 à Tournus, juin 2005, 12 p. Accès au compte rendu en ligne.

DURIAUD J., RUÉ M. - Fête de la Science 2005 : voûtes clavées, voûtes encorbellées, bilan des animations, novembre 2005, 51 p.

DURIAUD J., RUÉ M. - Archéologie en Tournugeois. Rapport de prospection inventaire 2004, septembre 2005, 139 p.

 

6. COMMUNICATIONS

Musique en voûte, conférence le 4 septembre 2005 dans l’église Saint-Barthélemy de Farges-les-Mâcon :

    Jean DURIAUD et Mathieu RUÉ : le passé géologique et archéologique de Farges.

Les Rencontres de Tournus le 23 septembre 2005 au cellier des Moines à Tournus :

    Jean DURIAUD : la voie Agrippa dans sa traversée du Tournugeois

    Mathieu RUÉ : étude géoarchéologique de la vallée de la Natouze.

Journée archéologique départementale à Pierre-de-Bresse le 2 octobre 2005 :

    Jean DURIAUD : une année de prospection-inventaire en Tournugeois

    Mathieu RUÉ : bilan de 5 ans d’emploi-jeune au GRAT.

Conférence à Boyer le 15 décembre à l’invitation de l’association la Pierre Fiche :

    Jean DURIAUD et Mathieu RUÉ : le passé géologique et archéologique de Boyer.

 

7. ACCUEIL D'ETUDIANTS ET DE CHERCHEURS

haut de page

A plusieurs reprises, nous avons été sollicités par des étudiants ou des chercheurs désireux de travailler sur une partie de nos collections.

Eric THIRAULT, chargé du cours sur le Néolithique à l’Université Lyon II a poursuivi avec notre collaboration l’étude de l’atelier de fabrication de haches polies du Villars.

Trois chercheurs préhistoriens de l’Université d’Aix-en-Provence se sont rendus dans nos locaux du Pas Fleury en 2005 :

-   Maxence BAILLY a examiné les dernières découvertes effectuées sur un site campaniforme à Tournus.

-   Ludovic SLIMAK et Damien PESESSE ont pris connaissance du matériel paléolithique découvert en Tournugeois.

Trois étudiants en Master première année à l’Université de Lyon III ont commencé un travail portant sur des travaux du GRAT :

-    Adrien ALLIER - Le menhir n°2 des Sanguignis à Boyer fouillé par le GRAT en 1989,

-    Alexandre KAZANEGRA - Le Paléolithique en Tournugeois,

-    Renaud THOMAS - Le tumulus 3 de Lacrost fouillé par le GRAT en 1986-87.

 

Parmi les personnes non citées mais qui ont participé à des titres divers à certaines des activités présentées dans ce bilan, signalons Valérie BAGOU, Daniel BARTHELEMY, Franck BARTHELEMY, Christophe BONTEMPS, Jean-Christophe BOUQUET, Jean-Paul BOURGUIGNON, Renée-Paule CLAVIERE, Grégory COMPAGNON, François COGNOT, Romain DAVID, Amandine DUBOIS, Magali DUMAS, Guillaume DURIAUD, Marie-Rose DURIAUD, Chantal FAUCONNIER, Marie FLICK, Gérard GUILLOT, Nicolas MEUNIER, Valérie MORIN, Robert PATAILLE, Jean-Louis RAJOT, Michel RAVAT, Agnès SERGENT, Catherine VARLOT, et les jeunes de l’atelier archéologique. Merci à Gilles PLATRET du Journal de Saône-et-Loire. Une mention spéciale pour Murielle BONIN qui, après avoir collaboré à l’encadrement de l’atelier du mercredi tout au long de l’année scolaire 2004-2005, a été embauchée par la SAAST à partir du 1er octobre, dans le cadre des Contrats d’Accompagnement dans l’Emploi.

------

Les principaux partenaires du GRAT :

    - DRAC de Bourgogne, SRA, Service Régional de l'Archéologie, Dijon

    - Ville de Tournus, Hôtel-Dieu Musée Greuze

    - Conseil Général de Saône-et-Loire

    - CDRA 71, Comité Départemental de la Recherche Archéologique de Saône-et-Loire

    - Université de Bourgogne, UMR 5594 Archéologie, Dijon

 

haut de page

www.grat.fr.st