Rapport d'activité : 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 20072008 - 2009

Groupe de Recherche Archéologique de Tournus (71)

accueil     activités     inventaire     fouilles     animations     périodes     publications     réglementation     liens     contact



Extrait du bulletin de la SAAST 2008

Activités du GRAT en 2008 :

 

    1. Archéologie de terrain

    2. Animations

    3. Publications

    4. Communications

    5. Accueil d'étudiants et de chercheurs



 

Prospection-inventaire

GRAT-PI2008-Senozan 

Lames appointies en silex découvertes à Senozan.

Paléolithique supérieur.


Surveillance de travaux

GRAT-PI2008-Reyssouze

Bord du bassin creusé en rive gauche de la Reysssouze.


 

1. ARCHEOLOGIE DE TERRAIN

haut de page

Paléolithique

Patrick Guillemaud, président de Gaïa, groupe minéralogique et paléontologique du Tournugeois, a récolté l’an dernier une très riche série de lames brutes ou retouchées sur la commune de Senozan entre la RN6 et la Saône (image ci-dessus). Elles témoignent de la présence d’un site du Paléolithique supérieur implanté tout près de la rivière, non loin de sa confluence avec la Mouge. Un ramassage systématique devrait permettre de préciser à quelle culture il faut rapporter ce gisement que l’on attribuerait volontiers dans un premier temps à l’Aurignacien.

 

Néolithique

De nombreux outils proviennent de ramassages conduits sur des stations connues mais encore insuffisamment échantillonnées sur les communes de Préty, Mancey, Vers, Uchizy, ou Etrigny.

De nouveaux secteurs ont livré des témoins néolithiques, parfois en assez grand nombre, à Mancey, Boyer et Plottes. A la Croix Léonard, nous avons récolté dans les déblais de construction d’une maison un petit éclat de hache polie en jadéite. Cette roche provient du mont Viso dans le piémont italien, site qui a produit des haches cérémonielles au cours du cinquième millénaire avant notre ère. 

Gallo-romain

Grâce aux renseignements fournis par Patrick Talmey, maire de Martailly-lès-Brancion, nous avons pu noter la présence de structures gallo-romaines sur sa commune. Le mobilier recueilli placerait l’occupation à la fin du troisième siècle de notre ère. Ce site a fait l’objet d’un reportage de 2 min diffusé le 30 décembre dans l’émission « C dans l’air » de France 5. Il s’agissait de montrer que des objets trouvés dans les labours pouvaient présenter un grand intérêt pour l’archéologie.

Grégory Compagnon a récolté de nouveaux tessons gallo-romains notamment à Etrigny et Nanton.

Une visite du musée de Saint Germain-en-Laye nous a permis de déterminer la pièce en bronze découverte à Boyer et que Daniel Barthèlemy nous avait fait connaître. Il s’agit en fait d’un couvercle de récipient en bronze.

Moyen Age

Le décaissement opéré préalablement à la construction d’un hangar au lieu-dit Sous les Devants à Mancey a fourni une coupe de 1,20 m de haut laissant voir quatre unités stratigraphiques différentes dont un ancien sol surmonté d’environ 60 cm de sédiments. Les tessons recueillis dans cet horizon peuvent être rapportés aux Xe -XIIe siècles.
Bruno Perrier,  antiquaire à Tournus, nous a contacté pour expertiser une « vasque » en transit dans ses locaux. Il s’agissait en fait d’une margelle de puits vraisemblablement taillée dans un calcaire au faciès travertineux et portant de splendides décors romans : sirènes, entrelacs, palmettes et scène de combat entre Samson et un lion. La pièce est maintenant en Belgique chez un propriétaire privé.

Géoarchéologie

La veille archéologique menée en Tournugeois a permis d’enregistrer différentes coupes stratigraphiques dégagées à l’occasion de travaux, et dans des contextes géomorphologiques variés : sommet de colline, bas de versant ou fond de vallon. Les principales observations ont été réalisées sur les communes de Chardonnay, Mancey, Tournus et Le Villars.

Les charbons prélevés dans le paléosol brun fossilisé en bas de pente, sur la rive droite de la Saône, à l’emplacement de la lagune du Villars, ont été datés de 733 à 391 avant J.-C. (Ly-14288), avec un maximum de probabilités entre 540 et 391 avant J.-C., ce qui place un terminus post-quem pour la mise en place des colluvions à la transition Hallstatt / Tène.

En mars 2008, les travaux d'extension du port fluvial de Pont-de-Vaux ont permis d'amorcer l'étude d'une importante séquence alluviale située à la confluence de la Reyssouze et de la Saône, entre Tournus et Mâcon. Les coupes observées sur plus de 300 m de long sont localisées sur la commune de Reyssouze (01), au lieu-dit Les Spays, entre 168 et 175 m d'altitude (image ci-dessus). Quatre ensembles sédimentaires correspondant à des phases bien distinctes de fonctionnement de l'hydrosystème ont été distingués. La séquence livre à la base des figures de courant bien conservées, caractéristiques d'un système fluviatile en tresse. Un niveau repère livrant du mobilier antique marque la partie sommitale des dépôts. Des mesures de la susceptibilité magnétique ainsi que de nombreux prélèvements ont été réalisés en vue d'analyses sédimentologiques, palynologiques et malacologiques. Deux datations radiocarbones viendront caler cette séquence qui s'avère particulièrement précieuse dans l'étude de l'évolution de la dynamique sédimentaire en zone de confluence. La présence de bio-indicateurs permet d'envisager une reconstitution paléoenvironnementale fine des milieux conservés. La mise au jour de ce site souligne par ailleurs la nécessité de mettre en place un suivi géoarchéologique des travaux d'aménagements du territoire dans le lit majeur de la Saône.

2. ANIMATIONS

haut de page

 
Cette année encore nous avons consacré beaucoup de temps aux animations en accueillant notamment un grand nombre de scolaires.

 

Animations scolaires

 

Ces animations ont impliqué 52 classes soit 1180 enfants et 141 accompagnateurs :  


- 42 classes représentant 949 enfants et 112 accompagnateurs ont été accueillies à Solutré dans nos ateliers sur la taille et l’utilisation du silex.


- Au musée de Tournus, nous avons reçu 10 classes. 5 de ces classes sont venues passer une journée entière en Tournugeois sur le thème de la préhistoire (106 enfants et 14 accompagnateurs). Les 5 autres ont participé aux ateliers voûtes conduits au musée Greuze (125 enfants et 15 accompagnateurs).

 

Animations grand public


Comme par le passé, notre association a reconduit les sorties permettant la découverte des villages du Tournugeois (archéologie, histoire, architecture, coutumes). Cette année, Jean Duriaud, Noëlle Proutry et Martine Champliaud ont respectivement présenté les villages de Brancion, Bray et Lancharre.


Les 18 et 19 juin 2008, pour répondre à une demande de l’IUFM de Bourgogne, Benjamin Saint Jean-Vitus et Jean Duriaud ont accueilli une quinzaine d’élèves enseignants pour un stage culturel sur la lecture du paysage. La première journée s’est déroulée à Brancion alors que la seconde a été consacrée à la découverte de Tournus. Chaque journée s’est terminée au musée Greuze avec une présentation des ateliers proposés par le GRAT aux scolaires.


Au cours du mois de juillet, la SAAST a restauré une 16ème cadole implantée sur la Côte des Roteux à Mancey. Elle s’est également associée au musée Greuze qui présentait une exposition sur les fleurs sauvages du Roy Guillaume en proposant, chaque samedi du 31 mai au 27 septembre, une sortie commentée sur les cadoles du secteur.


Le 26 juillet, à l’invitation de l’association Gaïa qui proposait une exposition géologique dans une salle communale de Plottes, Jean Duriaud a conduit une animation sur le feu permettant ainsi à de nombreuses personnes, enfants et adultes, d’allumer un feu à la manière des hommes préhistoriques.


Les 20 et 21 septembre, nous avons participé aux journées du Patrimoine en proposant nos ateliers voûtes dans le cloître de l’abbaye Saint-Philibert. Cette action a rencontré un grand succès, le nombre de touristes transitant par l’abbaye étant très important. 450 personnes ont profité de nos ateliers en construisant des maquettes de voûtes qui permettaient de se rendre compte des forces en jeu dans l’équilibre des constructions.


Le 27 septembre, Georges Bellicot et Jean Duriaud ont donné une conférence sur les cadoles dans l’auditorium de musée Greuze. Le samedi 6 octobre, 80 personnes ont été accueillies sur la Côte des Roteux pour l’inauguration de la cadole récemment restaurée.


Du 1er janvier au 31 décembre 2008, notre site internet qui a été régulièrement mis à jour a reçu 12 592 visites et 30 752 pages ont été vues. 

 


3. PUBLICATIONS

haut de page


Pour marquer ses quarante années d’existence, le GRAT s’est lancé dans l’ambitieux projet de publier un bilan des connaissances sur l’archéologie du Tournugeois. Pour atteindre ce but, il a demandé la collaboration des archéologues avec lesquels il a eu l’occasion de travailler. Une quarantaine d’auteurs ont ainsi accepté de participer à cet ouvrage et à ce jour, la majorité des textes a déjà été rendue. Le livre devrait être publié courant 2009.
 

Duriaud J., Rué M., 2008 - Activités du GRAT 2007. Bulletin de la SAAST, tome CVI, p. 67-76.

 

Duriaud J., Rué M., Compagnon G., 2008 - Archéologie en Tournugeois, rapport de prospection-inventaire 2007, SRA Bourgogne, GRAT, 135 p.


  

4. COMMUNICATIONS

haut de page

 

Mathieu Rué a participé au colloque Q6 à Montpellier du 26 au 28 février 2008 et présenté un poster intitulé : « Anthropisation et dynamique sédimentaire en contexte carbonaté : étude géoarchéologique du bassin versant de la Natouze dans les monts du Tournugeois (Saône-et-Loire) ».

Jean Duriaud a présenté une communication à la journée archéologique du CDRA 71 à Palinges sur une année de prospection-inventaire en Tournugeois ou « Comment continuer à faire de l’archéologie alors qu’on ne peut plus fouiller ».
 

 

5. ACCUEIL D'ETUDIANTS ET DE CHERCHEURS


Plusieurs étudiants et chercheurs ont été accueillis dans nos locaux pour l’étude d’une partie de nos collections. Déborah Libelin (université de Lyon III) a travaillé sur le mobilier issu du gisement de surface de Julienne à Tournus dans le cadre de son mémoire de master 1. Jean Duriaud a fait partie du jury de la soutenance qui s’est déroulée le lundi 29 septembre. Ludivine Palleau (master 1 de l’université de Bourgogne) a repris l’étude de la série archézoologique exhumée sur le site de Charette à Tournus et soutenu en septembre dernier. 

 

-------

 

Principaux partenaires du GRAT :

 

    - DRAC de Bourgogne, SRA, Service Régional de l'Archéologie, Dijon

    - Ville de Tournus, Hôtel-Dieu Musée Greuze

    - Conseil Général de Saône-et-Loire

    - CDRA 71, Comité Départemental de la Recherche Archéologique de Saône-et-Loire

    - Université de Bourgogne, UMR 5594 Archéologie, Dijon

 

haut de page

 

www.grat.fr.st