Rapport d'activité : 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014

Groupe de Recherche Archéologique de Tournus (71)

accueil     activités     inventaire     fouilles     animations     périodes     publications     réglementation     liens     contact




Extrait du bulletin de la SAAST 2013

Activités du GRAT en 2013 :

 

    1. Archéologie

    2. Animations

    3. Communications et publications

  


 

1. ARCHEOLOGIE


En 2013, le GRAT a mené des opérations de terrain dans le cadre d’une autorisation de prospection-inventaire accordée par le Service Régional de l’Archéologie. En marge de ces investigations, au début du printemps, nous avons été amenés à déménager nos collections de la chapelle de Charité, vendue à un particulier, pour un local du Pas Fleury mis à notre disposition par la ville de Tournus. Ce transfert a été l’occasion de reconditionner une partie des séries archéologiques en utilisant dans des caisses à l’épreuve du temps. 


PROSPECTIONS

Des prospections réalisées sur de nouvelles parcelles ont débouché sur la découverte de deux stations néolithiques inédites à Farges et Senozan, d’un gisement du Bronze final à Royer et d’une station gallo-romaine à Senozan. Par ailleurs, Bruno Voituret nous a fait connaître le site gallo-romain qu’il a repéré au lieu-dit les Crêts à Montbellet. Plusieurs ramassages sur des sites répertoriés ont tiré parti d’une excellente visibilité dans les semis de maïs imputable aux pluies abondantes du mois de mai. 

Senozan

Deux ramassages ont été menés sur le secteur habituel de 60 m sur 50 m avec, pour la première fois, un pointage sur plan de tous les témoins ramassés afin de circonscrire avec précision la zone de très forte densité en vestiges. Plus de 1100 silex paléolithiques ont été rassemblés avec notamment 10 fragments de pointe de la Gravette, fossile directeur du Gravettien. Un troisième ramassage étendu au reste de la parcelle a permis de mettre en évidence une concentration importante de silex néolithiques trahissant la présence d’une station non encore répertoriée ainsi qu’un épandage de témoins antiques.


Le semis des éclats de silex.
La concentration est centrée sur le carré F10 et sa superficie avoisine les 2 ares. 


Début novembre, nous avons coopéré avec une équipe d’étudiants allemands dirigée par Harald Floss, professeur archéologue à l’université de Tübingen, à la réalisation d’un sondage sur le point du site montrant la plus forte densité en vestiges. Ces investigations ont prouvé que, dans ce secteur tout au moins, l’horizon archéologique a été complètement remanié par les travaux agricoles. La découverte d’une extension du gisement de l’autre côté de la départementale, laisse toutefois de nombreux espoirs de découvrir une couche en place sur cette station qui présente un intérêt majeur pour la connaissance du Gravettien.


Deux pointes de la Gravette.

Uchizy

La parcelle jouxtant à l’est la station des M. à Uchizy a été mise en cultures pour la première fois depuis longtemps. Un ramassage a montré que le site paléolithique s’étendait bien vers l’ouest mais qu’on détectait aussi dans cette direction un bruit de fond néolithique assez marqué. Plusieurs outils sur lame sont venus compléter la série aurignacienne rassemblée sur la partie orientale du gisement. La localisation des objets prélevés s’est appuyée sur un repérage au GPS.


Un aperçu des outils ramassés à Uchizy.
1 et 2 – grattoirs-burins ; 2 à 5 – lames retouchées.

Le Villars

Un nouveau ramassage a été effectué sur la station néolithique du Villars à la faveur d’un excellent lavage du sol. Silex taillés, fragments de quartz et éléments de roche verte ont été récoltés en quantité. Une pièce cylindrique percée en terre cuite voisinant avec un tesson non tourné laisse à penser que par endroits subsisteraient des restes de couches archéologiques en place qu’il serait intéressant de pouvoir étudier.



Le cylindre percé : grosse fusaïole ou poids de filet ?
Diamètre : 4,4 cm. Poids : 64 g


Farges

Les prospections ont montré que les terrains alluvionnaires situés au lieu-dit B. à Farges et situés entre la voie ferrée et la Saône ont été fréquentés depuis la préhistoire récente. Une butte sableuse proche de la rivière et très visible sur les photos aériennes de l’IGN a fourni de nombreux témoins de différentes époques. Le Néolithique est représenté par plusieurs centaines de silex taillés appartenant indéniablement à au moins deux phases distinctes de cette période.



Pointe du Néolithique final (longueur 3,3 cm).

SURVEILLANCE DE TRAVAUX


Etrigny

Une maison d’habitation a été construite sur un site gallo-romain à Etrigny étudié par Grégory Compagnon. Dans le décaissement assez profond, seul le prolongement du fossé antique mis au jour dans la fouille de 2011 a été repéré.

Royer

Les travaux réalisés préalablement à la plantation en vigne d’un terrain de 2,8 ha à Royer ont entraîné l’arasement de nombreux murgers ainsi que d’importants déplacements de terre au sein même de la parcelle. Dans le bas du terrain, une zone d’occupation du Bronze moyen et du Bronze final IIb-IIIa a été touchée par les emprunts qui ont finalement créé des épandages trompeurs de tessons protohistoriques  en plusieurs points. Des silex taillés et un fragment de hache polie attestent d’une présence néolithique tandis que de nombreuses tuiles à rebords et quelques tessons sont à rapporter au Gallo-romain. 
 
Tournus

Le creusement d’une piscine dans une courette du  quartier de la Madeleine à Tournus a donné lieu à des observations intéressantes. L’excavation a été réalisée à l’extérieur du castrum romain à quelques mètres seulement de son mur d’enceinte dont une partie se trouve conservée en élévation dans le pignon occidentale de la maison desservie par la cour. Un horizon antique a été repéré en coupe à plus de 1,50 m de profondeur surmonté par différents horizons médiévaux et modernes.

Vue des travaux prise en direction de l’ouest.
A droite, la coupe nord et ses 5 unités stratigraphiques.


Les travaux de transformation en logements de l’ancien hôtel de l’Abbaye, rue Léon Gaudin, nous ont fourni l’occasion d’observer les décaissements réalisés en sous-sol, dans les années 1970, par les anciens propriétaires. Le pignon occidental du bâtiment s’appuie bien sur la base du rempart urbain courant de l’enceinte du site abbatial aux murailles du castrum. De très nombreuses sépultures, notamment d’enfants, avaient alors été rencontrées et quelques monnaies romaines récupérées. Il est fort probable que l’on se trouve ici dans l’aire d’extension du cimetière de l’église Saint Valérien. 


Les premières assises du rempart urbain incluent un curieux arc de décharge.
Les parties bétonnées remplissent les vides creusés sous la fondation du mur.


Le suivi du creusement des tranchées autour de l’abbaye a permis d’enregistrer une série de données importantes en dépit du fait que les décaissements reprenaient le tracé des anciennes conduites d’eau. Une sépulture en place a été mise au jour au nord du chevet de l’abbatiale, un mur a été recoupé en face de la porte des Champs et la cheminée nord-ouest de la cuisine attenante au réfectoire des moines a été touchée par le godet.


DATATIONS

Préty

En raison de l’absence de collagène, l’omoplate de suidé recueillie en place dans la berge de la Saône en rive gauche, face au Villars (unité stratigraphique 17) n’avait pu être datée par une méthode classique. Cette année, elle a été soumise à une analyse radiocarbone portant sur les carbonates de la  bioapatite,  la fraction minérale de l’os : AD72 : 8330 +30 BP soit un âge calibré de 7498 à 7324 av. J.-C. Ce résultat indique que les sédiments formant l’unité 17 de la coupe se sont déposés au cours du Mésolithique moyen.

Chardonnay

Une analyse 14C portant sur des ossements du squelette trouvé à Bois Rue a confirmé l’âge mérovingien avancé pour la datation de la sépulture dégagée l’an passé à Chardonnay : Lyon-9569(GrA) : 1315+35BP soit un âge calibré de 653 à 772 ap. J.-C.

Tournus

Trois échantillons prélevés dans les structures mises au jour fin 2012, Cour du Cloître à Tournus, lors du remplacement des conduites d’eau, ont été soumis à des analyses radiocarbones.

    Echantillon 1 - charbons issus de l’espace séparant les murs 2 et 3
    TO13-CDC-1, Poz-54382 : 1545+30 BP soit après calibration de 428 à 582 ap. J.-C.

    Echantillon 2 - charbons issus du mortier de chaux du mur 2
    TO13-CDC2, Poz-54384 : 1035+30 BP soit après calibration de 949 à 1036 ap. J.-C.

    Echantillon 3 - charbons issus du mortier de chaux du mur 3
    TO13-CDC-3, Poz-54385 : 1855+30BP soit après calibration de 82 à 234 ap. J.-C.

Ces résultats attestent de l’ancienneté des structures dégagées. Si les deux premiers ne posent pas trop de problème d’interprétation (aplanissement du terrain avant l’édification d’une construction autour de l’an mil, opération qui aurait remanié des horizons archéologiques très anciens ), le troisième qui rapporte le mur 3 à l’époque romaine est beaucoup plus difficile à comprendre car la première assise de fondation repose apparemment sur le même remblai que le mur 2. 

Lacrost

Un charbon de bois prélevé en 1986 dans le fond du four à chaux qui excavait le tumulus 3 des Prés-de-l’Eau à Lacrost a été soumis à une analyse radiocarbone. Les résultats montrent que cette structure est attribuable au Xe siècle de notre ère : 1100 +30 BP soit un âge calibré de 889 à 1014 ap. J.-C. (
Ly-16120).




Le tumulus 3 en fin de fouille.


2. ANIMATIONS

Les animations permettent de sensibiliser un grand nombre de personnes à la conservation du patrimoine archéologique et d’entretenir un tissu de relations nous permettant de prendre connaissance de découvertes fortuites. Des animations grand public ou scolaires ont été conduites en Tournugeois et dans deux départements voisins, l’Ain et le Jura.

Animations scolaires

28 janvier – ateliers taille du silex à Tournus pour un CE1-CE2 de Boyer.
11 avril et 24 mai – réalisation d’une aire de fouille sous le porche de la grotte préhistorique d’Azé.
6 et 7 juin – ateliers silex pour 8 demi-classes de Bourg-en-Bresse aux Archives de Bourg dans le cadre des journées nationales de l’archéologie.
20 juin – ateliers silex à Azé pour un CE2 de Simandre.
20 septembre – intervention au Lycée horticole pour une présentation des fouilles conduites le long du bief des Sept Fontaines.
10, 11 et 12 octobre – fête de la Science  : ateliers Préhistoire à la maison de l’Eau et de la Nature de Pont de Vaux et exposition d’objets issus du lit de la Saône. 
18 octobre – ateliers silex à Montigny-le-Bretonneux.
21 novembre – accueil d’un CE2 de l’école Raymond Dorey au Musée Greuze pour une animation sur la Préhistoire.
26 novembre – ateliers silex pour un CE2 de l’école Raymond Dorey.

Animations grand public

2 mars – conférence à Buxy sur la recherche archéologique.
5 avril – conférence au musée Greuze sur le bilan de la prospection-inventaire 2012.
12 avril – conférence à la maison de retraite de La Chapelle-de-Guinchay « Sur la piste de nos ancêtres ».
4 mai – sortie dans le nord de département à la découverte de vestiges néolithiques.
8 juin – journées de l’archéologie : encadrement de deux sorties sur le site de Brancion en partenariat avec l’INRAP.
14 et 15 septembre – Journées du Patrimoine.
11 octobre – Fête de la Science. Exposition d’objets remontés par les dragues du lit de la Saône à la salle des fêtes de Saint-Bénigne.

Autour du dolmen de la Pierre-qui-Vire à la Rochepot

Formation

Le 20 avril, nous avons dirigé une séance de prospection sur la commune de Buxy au profit de membres de la Société d’Histoire et d’Archéologie de cette localité qui souhaiteraient développer des recherches de terrain.

Le 21 juin, nous sommes allés à Lons-le-Saunier pour une action de formation en faveur des animateurs du Centre jurassien du Patrimoine dans le but de créer des ateliers axés sur le travail du bois.


3. PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS

Articles

Duriaud J., Rué M., 2013 - Activités du GRAT 2012, bulletin de la SAAST, tome CXI, p. 53 à 62.

Duriaud J., 2013 - L’excentrique gravettien de Senozan, bulletin de la SAAST, tome CXI, p. 7 à 20.

Rapport d’opérations

Duriaud J., Rué M., 2013 – Rapport de prospection-inventaire 2012, SRA Bourgogne, GRAT, 110 p.


Communications

Le 25 mai, à la seconde rencontre d’Archéologie Régionale de Briord :
Duriaud J. – Mobilier lithique ramassé sur la commune de Chevroux (poster).

Le 6 octobre, à la journée archéologique départementale à Saint Christophe en Brionnais :
Duriaud J. – Prospection-inventaire 2013 : les faits majeurs.


Réunion Lithothèque

Le 6 septembre, à l’instigation de Mathieu Rué, une réunion lithothèque a réuni dans nos locaux du Pas Fleury des archéologues spécialisés dans l’étude du silex. La journée s’est terminée par une sortie sur différents affleurements régionaux.  Elle devrait déboucher sur une caractérisation précise des silex du département. 


-------

 

Principaux partenaires du GRAT :

 

    - DRAC de Bourgogne, SRA, Service Régional de l'Archéologie, Dijon

    - Ville de Tournus, Hôtel-Dieu Musée Greuze

    - Conseil Général de Saône-et-Loire

    - CDRA 71, Comité Départemental de la Recherche Archéologique de Saône-et-Loire

 

 

haut de page