Rapport d'activité : 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 20122013 - 2014 - 2015

Groupe de Recherche Archéologique de Tournus (71)

accueil     activités     inventaire     fouilles     animations     périodes     publications     réglementation     liens     contact




Extrait du bulletin de la SAAST 2014

Activités du GRAT en 2014 :

 

    1. Archéologie

    2. Animations

    3. Publications et communications

  


 

1. ARCHEOLOGIE


Comme lors des années précédentes, le GRAT a conduit des opérations de terrain dans le cadre d’une autorisation de prospection-inventaire délivrée par le Service Régional de l’Archéologie. Deux datations portant sur autant d’unités sédimentaires de la berge de la Saône à Préty sont venues préciser la mise en place de ces strates alluviales au cours de l’Holocène. Des animations ont également été proposées pour sensibiliser à l’archéologie les scolaires et le grand public.

PROSPECTIONS

Les prospections ont contribué à mieux cerner l’emprise de certains gisements comme à Uchizy ou au Villars. Un fragment de lame attribuable au Paléolithique supérieur a été ramassé à Mancey. Il confirme le passage de Préhistoriques venus du Mâconnais. Un petit site gallo-romain a été mis en évidence au Villars, un autre à Royer. L’étude de collections privées a permis de recenser trois bifaces récoltés à Mancey, pièces extrêmement  rares en Tournugeois, et de retrouver un site antique sur lequel a été récolté un fragment de rebord d’un gros vase portant sur sa paroi interne une curieuse inscription gravée dans la pâte fraîche. 

Mancey

Les toutes premières pièces archéologiques inventoriées au catalogue du musée Greuze proviennent du plateau des Balouges à Mancey. Patrick Massin a recueilli dans cette même zone deux bifaces de belle facture. Le premier, taillé aux dépends d’un silex de qualité moyenne dont la provenance pourrait être locale, est traité en retouches couvrantes sur ses deux faces. Il est associé à des éclats de débitage et pourrait remonter à l’Acheuléen. Le second, tiré d’un galet de silex brun dont le talon a été réservé, est probablement plus récent.


Les bifaces trouvés par Patrick Massin
à gauche, longueur 12,2 cm ; à droite, longueur 8,3 cm

Un autre biface a été ramassé par la famille Chanraud au cours d’une sortie dans le secteur des cadoles de Charmes. C’est une pièce asymétrique de 8 cm de long taillée aux dépens d’un éclat cortical qui a conservé une partie de son cortex. Il faut certainement l’attribuer au Paléolithique moyen.



Le biface de la collection M.-C. Chanraud (8 cm).

Senozan

En janvier, nous avons effectué un nouveau ramassage appuyé sur le carroyage habituel qui couvre 3000 m2. 468 silex paléolithiques ont été collectés avec pas moins de 6 fragments de pointes de la Gravette, fossile directeur du Gravettien. A ce jour, les ramassages de surface ont fourni 24 pointes de ce type.
 
La totalité des sédiments prélevés au cours des sondages avaient été stockés dans une remise à Mancey pour être traités lors de jours meilleurs.  Les deux tonnes de terre réparties dans 110 sacs ont été tamisées à l’eau en avril.

En juillet, nous avons collaboré aux sondages entrepris à Senozan sous la direction de Recha Seitz, étudiante à l’université de Tübingen.


Uchizy

En 2013, le pré jouxtant à l’est la station aurignacienne avait été labouré pour la première fois depuis longtemps. Un premier ramassage avait rencontré des témoins paléolithiques montrant que le gisement préhistorique se prolongeait vers l’ouest. Cette année, une seconde récolte a confirmé cette observation en donnant une série d’outils sur lame.

Un aperçu des lames, entières ou plus souvent fragmentées, illustrant le Paléolithique supérieur.

Le Villars

La station néolithique du S. figure parmi les plus riches du Tournugeois. Cette année, les terrains qui l’encadrent, jusqu’à maintenant en pré, ont été labourés et plantés en maïs. Ces travaux nous ont offert l’opportunité de prendre la mesure de l’extension du gisement. Finalement, il se prolonge seulement en direction du nord sur une trentaine de mètres en perdant déjà de la densité. Dans cette même parcelle, la charrue a remonté des vestiges gallo-romains pouvant appartenir à un très petit bâtiment.


Royer

Un gisement découvert en 2013 a fait l’objet d’un nouveau ramassage. De nombreux tessons sont venus documenter l’occupation attribuable au Bronze final. Une pointe de flèche à pédoncule et ailerons témoigne du passage de préhistoriques à la fin du Néolithique, période à laquelle ressortissent également deux fragments de hache polie et de nombreux silex taillés.

Laives

Un ancien agriculteur qui, juste après le remembrement en 1976, avait rassemblé des tessons de poterie dans deux des parcelles qu’il cultivait alors sur la commune de Laives, nous a permis d’examiner sa collection au demeurant assez modeste. En reconnaissant sur le terrain l’un des deux sites pourvoyeurs d’objets, nous avons ramassé un tesson de poterie tout à fait singulier. Il s’agit du rebord d’un grand récipient arborant sur sa paroi interne une inscription qui a été gravée dans la pâte encore fraîche.



Le tesson portant l’inscription NSUM.

Royer

En vendangeant à Royer pour le compte des Amis du club Bénin une vigne sise au lieu-dit Gerlands, nous avons appris que le défonçage de la parcelle effectué au début des années 1970 pour la plantation de la vigne avait occasionné la mise au jour de nombreuses tuiles romaines sur une surface de 2 ares environ. La prospection conduite sur la zone indiquée a effectivement permis de repérer quelques fragments de tegulae. Ce petit site fait partie d’un ensemble gallo-romain important établi au passage du col.


SURVEILLANCE DE TRAVAUX

Bissy-la-Mâconnaise

M. Chalot de Bissy-la-Mâconnaise s’est vu remettre une sculpture découverte par son voisin, non loin de la tour de l’ancien château médiéval. Il s’agit d’un buste féminin destiné à être fixé sur un support par le biais d’un tenon. Pour Pierre-Antoine Lamy, doctorant travaillant sur les productions sculptées en territoires éduen et lingon, il pourrait s’agir d’une œuvre antique qu’il placerait volontiers dans la seconde moitié du IIe de notre ère. De son côté, Simone Deyts, Maître de conférence honoraire de l’Université de Bourgogne paraît plus réservée pour une attribution de cette œuvre à l’Antiquité.

Les prospections rendues difficiles par la présence d’une végétation dense n’ont pas permis de repérer de vestiges romains dans le secteur de la découverte, tout proche pourtant de la source de la Bourbonne.


Le buste découvert à Bissy-la-Mâconnaise.

Sercy

Monsieur Lemonde a bien voulu nous faire connaître les vestiges  qu’il a récoltés en 2013 lors du creusement de sa piscine en plein bourg de Sercy. Le terrain sur lequel est implantée sa maison avait déjà fourni par le passé des fragments sculptés antiques. Sa collection s’est enrichie de plusieurs pièces d’un grand intérêt. On note en particulier les restes d’un dais à baldaquin qui devait orner le jardin d’une riche villa romaine et de nombreux blocs de gros appareil taillés dans le calcaire de Saint-Boil.

 

Fragments provenant d’un même dais à baldaquin.

Tournus

Les travaux de restauration conduits dans la cave  de l’immeuble situé 1 place des Arts à Tournus nous ont fourni l’occasion d’observer deux murs inédits, d’orientation est-ouest, appartenant à des bâtiments claustraux non répertoriés. Le plus méridional des deux a fait l’objet d’un sondage de 1 m2 destiné à dégager son parement. Large de 1,25 m, cet ouvrage est encore visible en élévation dans les murs de la cave de l’immeuble construit au tout début du XIXe siècle. Son parement externe réalisé au moyen de moellons calcaires réguliers et bien réglés trahit une construction du XIIe siècle.

Elle était bordée au sud par un espace ouvert voué à la circulation ainsi que le montrent une succession d’empierrements très compacts. Les différents niveaux ont livré de nombreux tessons de poterie s’étageant du XIIe au XIVe siècle ainsi qu’une grande quantité de déchets de repas : ossements d’animaux domestiques, écailles et vertèbres de poissons, noyaux de cerises et de prunes, pépins de raisins. Parmi les rares objets métalliques retrouvés, on remarque un  méreau uniface et un fragment de baguette en plomb avec double rainure provenant d’un vitrail. De petits cubes de pierres peuvent être interprétés comme des tesselles de mosaïque. Ces travaux ont également montré que des restes de murs peuvent être rencontrés à faible profondeur sous la voirie actuelle.


Le mur recoupé par les travaux de décaissement.


Baguette de vitrail en plomb (4,3 cm).

Mancey

En creusant une tranchée à l’intérieur de sa grange pour évacuer l’eau d’une source nouvellement apparue, Arnaud Robbe, résidant non loin de la fontaine de Dulphey, a mis au jour quelques tessons de poterie de la fin du Moyen Age et des ossements humains. Il s’est avéré qu’il avait recoupé les jambes d’un sujet inhumé à faible profondeur dont l’essentiel du squelette est encore en place.

Un des vases trouvés dans le remplissage d’un puisard.

DATATIONS

Préty

L’étude des berges de la Saône à Préty s’est poursuivie cette année avec l’analyse de deux nouveaux échantillons (charbons de bois) prélevés cette fois dans les unités stratigraphiques 5 et 9. Le plus profond (US 9) est daté du tout début  du Néolithique, le second appartiendrait au Moyen Age.

       US 5 : Beta – 382657 : 710 + 30 BP soit un âge calibré de 1270 à 1305 après J.-C (2 sigma).
       US 9 : Beta – 382658 : 6150 + 30 BP soit un âge calibré de 5215 à 5025 avant J.-C (2 sigma).



2. ANIMATIONS


Les animations permettent de sensibiliser un grand nombre de personnes à la conservation du patrimoine archéologique et d’entretenir un tissu de relations nous permettant de prendre connaissance de découvertes fortuites.


Animations scolaires

25 avril 2014 – Ateliers voûtes proposés aux « chasseurs de merveilles » sur la place de l’Abbaye. L’une des roulottes de Christian Hanser, colporteur aux mille et une merveilles, a été utilisée par le GRAT pour l’installation de ses ateliers voûtes.



Une des roulottes de Christian Hanser devant l’abbatiale St Philibert.

6 juin – A l’occasion des journées de l’archéologie, ateliers silex à Azé à l’entrée de la grotte préhistorique.

Septembre à décembre
Durant tout le premier trimestre de l’année scolaire 2014-2015, nous sommes intervenus  dans les écoles de Mancey et Jugy pour apporter notre contribution aux nouvelles activités périscolaires (NAP). Les ateliers  proposés, axés sur la Préhistoire, visaient à sensibiliser les élèves à l’archéologie et, par le biais des enfants, toucher également un public beaucoup plus large. 7 séances à Mancey et 6 à Jugy ont ainsi permis à plus de 30 enfants d’endosser, une heure durant, l’habit de l’archéologue pour tenter des expérimentations ou pratiquer des ramassages de surface de manière scientifique.

14 novembre – Animation silex à l’école de Chevroux. Les ateliers ont précédé une expertise des trouvailles des enfants faites sur le territoire de leur commune.


Animations grand public

28 janvier – Conférence à Senozan de Jean Duriaud  : la station préhistorique du Carron en Baratier à Senozan.

31 janvier – Conférence de Jean Duriaud : le passé de Mancey dévoilé par l’archéologie.

7 février - Conférence à Laizé de Jacques Mattéo et Jean Duriaud : les voies romaines en Occident avec des exemples issus de l’archéologie régionale

Plusieurs actions ont été menées dans le cadre des journées de l’archéologie :

7 juin – Promenade archéologique en Tournugeois. Cette sortie commentée a conduit les participants sur différents sites majeurs du Tournugeois : les  menhirs des Champs Sanguinis, la via Agrippa et la chaussée des Romains (Boyer), la chapelle Saint Médard (Sennecey-le-Grand), la grotte du Four de la Baume (Martailly), la Beurne à la Garaude et le menhir de Nobles (la Chapelle-sous-Brancion), la sépulture mérovingienne de Champvent et la Pierre de Matafin (Chardonnay).



Un arrêt devant les menhirs de Boyer.


7 juin – Bilan de la prospection-inventaire 2013 présenté dans l’auditorium du musée Greuze par Jean Duriaud.

14 et 15 septembre – Journées du Patrimoine. Notre animation axée  sur les  « arcs et les voûtes » a retrouvé sa place habituelle dans l’aile nord du cloître de l’abbaye le temps des journées du Patrimoine. Comme d’habitude, ces ateliers ont reçu un accueil très favorable de la part des visiteurs de l’abbaye  et plusieurs centaines de personnes, enfants et adultes, se sont lancés dans des jeux de construction leur permettant  ensuite de voir d’un œil plus averti l’architecture de l’église abbatiale.

25 octobre – Encadrement d’une visite du musée de Solutré pour un groupe de géologues membres de l’ACGA (Association des Cheminots Géologues Amateurs) réunit en assemblée générale dans le village.

26 octobre – Exposition de silex illustrant différentes phases de la Préhistoire du Tournugeois, salle 3 du Palais de Justice, dans le cadre de la bourse d’échanges organisée par l’association Gaïa, Groupe Minéralogique et Paléontologique de Bourgogne du Sud.




3. PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS

Articles

Duriaud J., 2014 – Rapport d’activité 2013 du GRAT, bulletin de la SAAST, tome CXII, p. 99 à 108.

Mattéo J., Duriaud J., 2014 – Voies romaines en Occident, bulletin de la SAAST, tome CXII, p. 43 à 72.

Rapport d’opération

Duriaud J., Rué M., 2014 – Rapport de prospection-inventaire 2013, SRA Bourgogne, GRAT, 181 p.


Communication

Le 5 octobre lors de  la journée archéologique départementale à Saint-Germain-du Plain :

Duriaud J. – Prospection-inventaire 2014 : les faits majeurs.


-------

 

Principaux partenaires du GRAT :

 

    - DRAC de Bourgogne, SRA, Service Régional de l'Archéologie, Dijon

    - Ville de Tournus, Hôtel-Dieu Musée Greuze

    - Conseil Général de Saône-et-Loire

    - CDRA 71, Comité Départemental de la Recherche Archéologique de Saône-et-Loire

 

 

haut de page